archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Centre historique

L'hôtel du chancelier, la mairie et les Archives départementales

 

C'est en octobre 1832 que les Archives départementales de la Côte-d'Or investirent l'immeuble de la rue Jeannin qu'elles occupent encore aujourd'hui. A cette époque, celui-ci avait déjà une histoire longue de près de quatre siècles. La mairie de Dijon, immédiat prédécesseur des Archives en ces lieux y était alors installée depuis 330 années. En décembre 1500, la municipalité avait  acheté à Marguerite Rolin l'hôtel édifié une soixantaine d'années plus tôt par son grand-père, le chancelier Nicolas Rolin. Cette appartenance au lignage du chancelier laissa durablement à l'édifice le nom de son premier et illustre propriétaire.

Première période : l'hôtel du chancelier Rolin

 

Vers 1440

Édification, pour le chancelier Rolin et sa troisième épouse, Guigonne de Salins, d'un hôtel particulier, comprenant deux corps de bâtiments à étage, (desservis par un escalier à vis sur cour) :
- logis principal (avec chapelle) sur la rue des Fols (rue Jeannin),
- pavillon de Guigonne sur la rue des Prêtres (rue Longepierre),
reliés par une galerie couverte et donnant sur une cour englobant une portion de la rue Saint-Nicolas (rue J.-J Rousseau, avec droit de passage public)

1462, 18 janvier

Mort du chancelier. Son fils, Guillaume, seigneur de Beauchamp (1489), hérite de l'hôtel. Il en concède l'usage au gouverneur de Bourgogne (1482).

 

Deuxième période : la mairie de Dijon

 
1500, 9 décembre
Vente de l'hôtel par M. et Mme de Talaru, petite-fille du chancelier, à la municipalité de Dijon, désireuse d'y installer la "Maison de Ville".
 
1501, 3 avril
Première délibération municipale dans le nouveau siège de la mairie, qui ne s'installe toutefois complètement qu'après le départ du gouverneur (vers 1512)
 
1680-1683
Transformation de la grande salle d'apparat (nouveau plafond, à 12 grands caissons sculptés, nouvelle cheminée monumentale)
 
1766, 16 et 18 juillet
Concerts donnés par Mozart en la grande salle, à l'invitation du gouverneur, le prince de Condé, à l'occasion de la réunion des États de la province à Dijon
 
1831, 11 juillet
La mairie est transférée dans l'ancien Palais des États-Logis du roi

 

1500, 9 décembre

Vente de l'hôtel par M. et Mme de Talaru, petite-fille du chancelier, à la municipalité de Dijon, désireuse d'y installer la "Maison de Ville".

1501, 3 avril

Première délibération municipale dans le nouveau siège de la mairie, qui ne s'installe toutefois complètement qu'après le départ du gouverneur (vers 1512)

1680-1683

Transformation de la grande salle d'apparat (nouveau plafond, à 12 grands caissons sculptés, nouvelle cheminée monumentale)

1766, 16 et 18 juillet

Concerts donnés par Mozart en la grande salle, à l'invitation du gouverneur, le prince de Condé, à l'occasion de la réunion des États de la province à Dijon

1831, 11 juillet

La mairie est transférée dans l'ancien Palais des États-Logis du roi

Mozart à Dijon

Mozart à Dijon en juillet 1766 : ses prestations musicales à l'hôtel de ville


État de la question par Gérard Moyse

 

Troisième période : les Archives départementales

 

1832-1833

Acquisition de l'immeuble par le Conseil Général de la Côte-d'Or et installation des Archives départementales

1840-1846

Destruction d'une partie des bâtiments, y compris la galerie gothique et l'ancien pavillon de Guigonne de Salins

1870, 30 octobre

Le bâtiment est bombardé lors de l'attaque prussienne sur Dijon : dommages aux toitures et à la cheminée de la grande salle d'apparat.

1947

Inscription de l'"hôtel Rolin", puis classement de ses parties les plus prestigieuses comme Monument historique

1953, 17 mai

Inauguration, par le ministre de l'éducation nationale, des nouveaux aménagements entrepris en 1949 dont la transformation de la grande salle d'apparat en salle de lecture

1961-1962

Edification d'une aile de magasins sur la rue Guyton de Morveau

1988-2001

Restructuration générale des locaux : création de magasins annexes hors centre ville, réhabilitation des parties historiques du bâtiment principal, restructuration de l'aile Lammonoye en magasins et bureaux, restauration de la grande salle d'apparat (salle de lecture principale), réhabilitation de la salle d'accueil (ancienne salle des pas perdus), installation d'une salle de lecture des microfilms en libre accès.

 

 

Oeuvres d'art

 

Forum romain

> consulter la brochure

 

Mariage romain

> consulter la brochure

Allégorie de la justice

> consulter la brochure

 

Vues des archives

© Jérémy JOUX

Vu des archives

© Adrien SAUVAGE