archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Les missions des Archives départementales

Entre le "Palais de la Mémoire" d'Augustin d'Hippone (401) et les "Palais de l'histoire" de Jean Favier (2016) se dresse le Palais des Archives.


C'est le lieu de la sédimentation, proactive et raisonnée, des archives essentielles ; c'est le silo où la masse des archives est traitée sur le temps long et pour l'éternité ; c'est le laboratoire où, entre-temps (c'est-à-dire en attendant la fin du temps), les archives et la mémoire se transforment en histoire.


Ce n'est pas, pour autant, le Palais de la Belle au bois dormant, car le temps d'aujourd'hui y fait de plus en plus irruption : d'abord par la numérisation massive des archives, qui vous offre, chers internautes ce site où vous pouvez non seulement consulter, mais enrichir le patrimoine 7J/7 et H24 ; ensuite parce qu'une programmation scientifique, pédagogique et culturelle structure le présent et le futur, pour mieux faire comprendre le passé.

 

Maîtriser l'inflation archivistique contemporaine


⇒ Contrôle des archives publiques en formation avec interventions (sauvegarde, plans de gestion, séances de formation) sur les divers lieux d'émergence des archives : administrations (départementales et régionales), communes, hôpitaux, officiers publics.
⇒ Sauvegarde des archives privées présentant un intérêt signalé pour l'histoire de la Côte-d'Or ou de la Bourgogne.
⇒ Prise en charge des archives publiques (par versement) ou privées (par dépôt, don ou achat).

 

Rendre disponibles à la recherche les documents conservés


⇒ Préservation matérielle.
⇒ Bâtiments adaptés.
⇒ Conditionnement spécifique.
⇒ Supports de substitution  pour le patrimoine le plus consulté et/ou le plus fragile (microfilmage, numérisation).
⇒ Traitement intellectuel : tris et classements.

 

Communiquer et mettre en valeur le patrimoine archivistique


⇒ Réponse aux demandes de renseignements par correspondance, sous certaines conditions.
⇒ Accueil des chercheurs en salle de lecture (environ 1700 lecteurs et 38000 communications de documents par an).
⇒ Accueil du public scolaire dans le cadre des activités du service éducatif.
⇒ Sensibilisation du grand public, à l'occasion d'expositions, de publications ou de visites du bâtiment (classé monument historique), notamment lors des Journées du Patrimoine.