archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

La salle de lecture de la rue Jeannin et celle de l'annexe sont ouvertes au public selon des modalités adaptées à la crise sanitaire.
ATTENTION : places limitées, réservation obligatoire ; pour en savoir plus, cliquez sur le carrousel ci-dessous.
 
"La rentrée continue ! Après les cours de latin et de paléographie (niveau confirmé et paléographie de la fin du Moyen Age), ce sont les cours de paléographie pour les débutants et les intermédiaires qui vont reprendre la semaine prochaine (mardi 29 septembre à 17 h pour les intermédiaires et mercredi 30 septembre à 14 h pour les débutants). Pour des raisons d'organisation, les Archives départementales auraient besoin de connaître le nombre approximatif de personnes qui envisagent de suivre ces cours. Merci à celles et ceux qui sont intéressés de bien vouloir se signaler auprès du secrétariat (par mail : archives@cotedor.fr ou par téléphone : 03 80 63 66 98).
Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Une garde aux Urgences (2017)

Unne garde aux UrgencesAuteur : Adrien Sauvage

Présentation aux Archives départementales : Juin - fin septembre 2017


Pendant presque un an, j’ai eu la chance de partager le quotidien des équipes des urgences et du SAMU du CHU de Dijon. Quotidien mouvementé, rythmé par l’arrivée des patients, par autant de personnes en détresse, physique ou morale, venues chercher des soins auprès de ces équipes.

Ces équipes, toujours sur le qui-vive pour apporter les soins indispensables, mais aussi du réconfort et du soutien quand cela est nécessaire.

Les urgences sont aujourd’hui un sujet très largement traité par bon nombre d’émissions de télévision dans lesquels l’accent est mis sur le sensationnalisme ; j’ai essayé d’apporter un point de vue différent en insistant sur le côté humain de la profession, sur les gestes de réconfort essentiels à la prise en charge du patient, sur la solidarité et la complicité des équipes : en somme, sur ces choses qui ne sautent pas forcément aux yeux lorsqu’en tant que patient, on se rend aux urgences.

L’exposition suit la logique chronologique de la prise en charge du patient ; elle est composée de 24 images en références aux 24 heures de la journée, la première moitié a été réalisée au SAMU, c’est la prise en charge pré-hospitalière, les cas graves nécessitant l’intervention d’une équipe médicale sur place, ensuite, lorsque le patient arrive à l’hôpital, les équipes prennent le relais et la chaîne de soin suit son cours. Les images sont entrecoupées de citations : ce sont des phrases que j’ai pu entendre dans le service.

Ce catalogue est composé d’une deuxième partie, prise cette fois au bloc opératoire dans un service de chirurgie du CHU de Nice ; où les blouses blanches laissent place aux tuniques bleues, et où les visages sont en partie cachés par les masques, ne laissant apercevoir que les regards des soignants.

Adrien Sauvage
Apprenti photographe aux Archives départementales de la Côte-d’Or

 

> accéder au catalogue virtuel