archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Novembre - Philippe Debost, une vie bien remplie

PDG des Docks de Bourgogne, consul honoraire des Pays-Bas et initiateur de l’Espace Grévin de Dijon

Acteur de la vie économique, diplomatique et culturelle de Dijon et de la (grande) Bourgogne, Philippe Debost (né en 1932) a fait don des archives liées à ses activités publiques aux Archives départementales de la Côte-d’Or le 27 octobre 2017.

La vie de l’entreprise, fondée en 1886 et qu’il préside de 1968 à 1987, reflète l’histoire nationale, notamment durant les deux guerres mondiales, et le négoce international. P. Debost était aussi impliqué dans les relations diplomatiques, avec les fonctions bénévoles mais officielles de consul honoraire des Pays-Bas pour la Bourgogne et la Franche-Comté. Dans les années 1990, il lance le projet d’Espace Grévin à Dijon, qui retraça l’histoire de la Bourgogne, du vase de Vix aux hauts-fourneaux du Creusot ; les maquettes en sont l’ébauche et le témoin.

Ce fonds a été confié du 10 au 12 octobre 2018 à la promotion de Master 2 professionnel archives de Dijon dans le cadre d’une formation proposée par les Archives départementales intitulée « Les archives : de la cave à internet ». Le classement a été achevé en 2019.

Les Docks de Bourgogne

Les Docks de Bourgogne sont issus de la fusion, le 6 novembre 1886, de deux sociétés de stockage de marchandise : les Docks et entrepôts de Bourgogne, créés en 1879 et les Entrepôts de la Côte-d’Or, créés le 2 juillet 1880.

Elle a pour activité initiale le stockage de marchandises variées qu’elle diversifie à partir de 1962 pour y intégrer transit et transport international.

180 J 1 180 J 9
C’est en 1902 que Charles Debost, grand-père du donateur, prend en main l’entreprise qu’il confie à son fils Guy Debost en 1930. C’est sous sa direction que l’entreprise, dès 1962, étend ses activités au transit et au transport international. En 1969 Philippe Debost reprendra les rênes jusqu’en 1987, année au cours de laquelle il vendra sa société.
180 J 2 - 01 180 J 2 - 06 180 J 2 - 03
180 J 2 - 02 180 J 2 - 05

La partie du fonds consacrée aux Docks de Bourgogne regroupe une importante collection de procès-verbaux et de dossiers des séances du conseil d’administration et des assemblées générales de l’entreprise de 1886 à 1987, ainsi que plusieurs éléments sur la gestion du capital de l’entreprise (registres et transferts d’actions). On y trouve également plusieurs dossiers sur les filiales des Docks de Bourgogne en France (Tours) et à l’étranger : Milan, Rotterdam et Woodbrige (USA).

180 J 44

Consul honoraire des Pays-Bas

En 1972, Philippe Debost devient Consul honoraire des Pays-Bas à Dijon. Il participe ainsi à la vie et au transit des Néerlandais dans la région et les soutient dans certaines démarches administratives. De fait, il prend également part aux échanges politiques et culturels entre ces deux pays tout en participant à des événements plus protocolaires comme en témoigne une série de menus.
180 J 87
180 J 86 - 01 180 J 86 - 02
180 J 86 - 09

L’espace Grévin de Bourgogne

Après avoir vendu sa société en 1987, Philippe Debost se lance dans un nouveau projet qui permettra de faire vivre une partie des locaux historiques des Docks de Bourgogne situés avenue Albert Ier (emplacement, en 2019, de l’hôtel Ibis) ; il s’agit d’une antenne du Musée Grévin parisien dédiée à l’histoire de la Bourgogne.

Les visiteurs ont pu y découvrir différentes scènes comme par exemple : la princesse de Vix devant sa demeure, la sculpture de la Marseillaise par François Rude, Jean le Bon et son fils Philippe lors de la bataille de Poitiers, les cuisines animées des ducs de Bourgogne ou Nicéphore Niepce prenant son premier cliché.

Un très bel ensemble de maquettes préparatoires et de photographies permettent de se rendre compte de l’aménagement du musée.

Cet espace qui a fermé ses portes au milieu des années 90 a également accueilli de nombreuses manifestations (remises de prix, salons, expositions…) comme en témoigne également le dossier qui lui est consacré au sein du fonds.

> consulter la brochure