archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h.
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h.

La jauge des salles de lecture et d’exposition ne rend pas nécessaire le passe sanitaire ; elles sont donc librement accessibles (décret du 19 juillet 2021).

Il n’est pas non plus nécessaire de s'inscrire ni de réserver des documents (sauf pour les documents conservés à l'annexe mais consultés rue Jeannin).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Mars - Reconnaissance d’une dette de 18 livres 5 sols souscrite par Girard des Granges, écuyer, à Hélie, banquier juif de Vesoul (1308), puis cancellée (par des coups de ciseaux) après remboursement.

Passage du banquier HélieLa ville de Vesoul comptait une communauté de marchands et banquiers juifs à la fin du Moyen Âge. Un "passage du banquier Hélie" perpétue la mémoire de cette communauté, hélas souvent persécutée. Les archives de la Chambre des Comptes de Bourgogne (B 11691) conservent un document de 1308 où apparaît ce personnage. Il s'agit de la reconnaissance d’une dette de 18 livres 5 sols souscrite par Girard des Granges, écuyer, à "Heliot, juhif demorant a Vesoul". Une mention en caractères hébraïques au dos montre que le banquier avait classé cette reconnaissance de dette dans ses archives.

Une fois la dette acquittée, des coups de ciseaux montrent que l’acte est annulé – exactement lorsque l’on vous déchire la moitié de votre ticket lorsque vous entrez dans la salle de cinéma.

Transcription du document

B 11691 recto

  1. Je, Girarz, escuiers, fiz Perrin de Granges, demoranz a Mailley[1], faz savoir a touz que je doy ai Heliot, juhif demorant
  2. a Vesoul, deix et huit livres et cinc souz de petiz tornois bons, corsables et metables en la dyocise de
  3. Besançon et en la contey de Borgoinne. Les quels deniers je ay hau et recehu dou dit juhif de son propre chatel[2]
  4. en bons deniers nombrez et m’an toing por bien paiez. Les ques deniers je promet paier et randre a dit
  5. juhif ou a son certeyn comandement par ces termines or desouz nommez. C’est assavoir a ceste feste de saint Mo-
  6. ris qui vient prucheinnemant seix livres et cinc souz de la dicte monnoie ; a la foire de Port[3] après
  7. ensugant : seix livres de la dicte monnoie ; et a la tierce feste de saint Moris après ensugant : seix livres
  8. de la dite monnoie. Et se je deffailloie dou paiemant des diz deniers par les diz termines, je promet et
  9. sui tenuz de paier audit juhif après chescun termine de que je deffarroie por costoinges et por despans
  10. des diz deniers et en nom de poinne[4] par chescune semmayne por chescune livre, dous deniers de la dicte
  11. monnoie tant com je les terroie a sa volunté. Et por plus grant saurté doner audit juhif, je Jehanz
  12. diz Banez, fiz monsigneur Villame La Bene, chevalier, qui fu, par la requete dou dict Girart me suis establiz en
  13. la mayn dou dit juhif ploiges et randerres[5] de guaiges portables et menables de que il auroit
  14. paiemant entier des diz deniers, costoinges et despans et de la poinne desus dite. Et davons randre
  15. audict juhif je Girarz et je Jehanz touz coz et touz domaiges que il auroit ou recevroit por raison
  16. de deffaut que nos li feriens des covenances desus dites. Et le davons croire des domaiges de ce que il en diroit
  17. par son simple sairemant sans autre prueve faire. Et por ces convenances tenir audit juhif, je Gi-
  18. rarz et je Jehanz, par nos fois donées coporelmant enlions nos et touz nos biens mobles et non mo-
  19. bles, presenz et a venir, bestes, thraanz[6], chevas, armes, portanz en la cort et en la juridicion dou roy
  20. de France et en toutes autres corz. Et volons et comandons que nuns[7] ne puisse aller contre ce, ne motrer
  21. paiemant ne quittance for que par ces lattres randues ou chancellées[8] ou par lattres faittes contre ces lattres scellées
  22. dou scel de la dite cort. En tesmoinnage de la quel chose, je Girarz et je Jehanz desus dit, avons requis et
  23. fait mattre en ces lattres le seel de la cort du roy de France de que on use a Vesoul, l’an mil trois cenz et
  24. huit, le vanredi après la Nativitey saint Jehan Bapthiste.

[Sceau disparu ; lettres cancellées par découpage. Au dos : Heliot / Caractères hébraïques / Girars filz Perrin des Granges]B 11691 verso

1 Mailley-et-Chazelot (Haute-Saône, arrondissement de Vesoul).
2 Cheptel, profit.
3 Port-sur-Saône (Haute-Saône, arrondissement de Vesoul).
4 Pénalité.
5 Garant, caution.
6 Animaux de trait.
7 Nul, personne.
8 Les présentes lettres ont bien été bien cancellées, par trois coups de ciseaux, après acquittement de la dette.

> Consulter la brochure