archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Février - Histoire de la Fondation de l'Hôpital du Saint-Esprit de Dijon

Hôpital du Saint-Esprit de DijonCe mois-ci, nous vous proposons de découvrir l'Histoire de la Fondation de l'Hôpital du Saint-Esprit de Dijon. Le début du manuscrit consiste en 22 miniatures, portant chacune une légende ici transcrite, précédée d’un titre résumant l’image, forgé en 2014 pour les besoins de la présentation.
 
Archives Départementales de la Côte-d’Or,
H DEP 239/1 /A/4 (dépôt du CHU de Dijon)

 

1.    Frontispice armorial

Comment le Roy de France et Monseigneur de Bourgoingne protecteurs sont et deffenseurs de l’eglise universelle, et mesmement de l’ordre du Saint Esperit, laquelle fut trouvée par inspiracion divine au temps du pape Innocent tiers.

2.    Le pape et le duc au Calvaire

Cy aprez est demonstré en brief par ystoire comment la saincte Religion du Saint Esperit fut trouvée par la revelacion divine faicte par l’ange a la personne du pape Innocent tiers.

3.    Les nouveaux-nés romains jetés au Tibre

Comment les doloreuses pecheresses, après leur enfantement, cuidant eviter la honte du monde sans penser en Dieu ne en leurs ames, par la monetement des dyables, getoient leurs enfans sans baptisme en la riviere du Tymbre a Rome.

4.    Première visite de l’ange au pape, alité et malade

Comment l’ange s’aparut a pape Innocens tiers, qui estoit malade couchié en son lit, et denonça que se il voulait estre guery, qui feist peschier du poisson en la riviere du Tymbre en prez ( ?) une abbaye de nones, et le poisson qui y seroit prins seroit sa santé de corps et d’ame.

5.    Récit au Sacré collège de la révélation de l’ange

Comment pape Innocent exposa a son college la revelacion qui lui avait esté faicte par l’ange a son lit. Et fut advisé par ledit college que on envoiast peschier audit lieu.

6.    Pêcheurs d’enfants

Comment les pescheurs et serviteurs du pape peschoient en la riviere du Tymbre et ne prindrent que petis enfans que on avoit gettez en ladicte riviere ; dont ilz furent moult esbahis, en disant qu’ilz n’avoient peu prendre aultre poisson.

7.    Les enfants du Tibre présentés au pape

Comment on apporta au pape Innocent les enfans qui avoient esté peschiez en laditte riviere du Tymbre ; lequel en devinst moult espouvantez et se mist en oroison en requerant a Dieu qui lui voulsist demonstrer ce qui devoit faire de ses enfans.

8.    Deuxième visite de l’ange au pape : la fondation d’un hôpital

Comment l’ange s’aparut au pape qui estoit en oroison et lui dist qu’il montast sur sa mulle et s’en allast ou lieu ou les enfans avoient esté peschiez, et la ou sa mulle se agenoulleroit il edifiast ung hospital et le fondast ou nom du saint Esperit pour recepvoir tous povres et pour nourrir tous petis enffans getez.

9.    Procession pontificale pour trouver le lieu de l’hôpital à bâtir

Comment le pape Innocent s’en va pour veoir ou se devoit edifier ledit hospital, comme l’ange lui avoit ordonné, ensemble tout son college, et passa pardessus le pont de la riviere du Tymbre, en donnant la benediction a tous ceulx qui le suygoient.

10.    Désignation merveilleuse et chantier de l’hôpital

Comment il fait edifier ledit hospital diligamment a ses despens propres et missions, et y donna pluseurs grans graces et pardons a tous ceulx et celles qui ledit hospital visiteront et illec de leurs biens donneront ou envoyeront.

11.    Troisième révélation de l’ange, sur le choix des religieux de l’hôpital et de leur habit

Comme le pape se mist en oroison en requerant a Dieu qui lui pleust de lui demonstrer quelz religieux il metroit audit hospital et quel habit il leur donneroit, et incontinent l’ange lui apparut qui lui bailla la croix double que les religieux devoient porter.

12.    Les religieux du Saint-Esprit reçoivent leur habit des mains du pape

Comment le pape baille l’abit ouquel est mise la croix double aux religieux et les ordonna selon la regle de saint Augustin et leur bailla la saincte Veronique et privilegia l’ordre moult grandement.

13.    Fortune de mer et vœu d’Eudes III duc de Bourgogne

Comment le duc de Bourgoingne nommé Eude le vaillant si eust grosse fortune sur mer en allant au Saint sepulcre et la se rendit a Dieu et voua de faire une chapelle en sa maison a Dijon ou nom de Dieu, sa glorieuse mere et monsieur saint Jehan l’Evangeliste, et incontinent la tempeste cessa, et vint a bon port.

14.    Le duc Eudes quitte Jérusalem

Comment le duc de Bourgoingne apreaz ce qu’il eust acompli les voiages d’oultremer, se partist de Iherusalem joieusement et s’en alla a Rome par devers le Saint père pour lui exposer sa fortune et son vou.

15.    Le pape et le duc en conférence

Comment le duc de Bourgoingne parle au pape en lui exposant la fortune qu’il avoit eue sur mer, et le vou qu’il avoit fait, et que incontinent icellui fait, la tempeste cessa.

16.    Le pape et le duc visitent l’hôpital du Saint-Esprit

Comment le pape mena le duc de Bourgoingne veoir l’ospital qu’il edifioit en la cité de Rome en lui declairant la revelacion divine qu’il avoit eue en sa maladie, par l’ange qui lui adnonça de edifier ledit hospital pour recepvoir tous povres orphelins getons, et tous povres malades, et pour acomplir les sept euvres de misericorde.

17.    Le pape remet au duc la bulle de fondation de l’hôpital de Dijon

Comme le duc de Bourgoingne demande licence au pape de edifier en sa ville de Dijon ung hospital de tel habit et de tel ordre que cellui du Saint Esperit de Romme. Et comment le pape lui consent et acorde pourveu qu’il lui fut subgiet d’icellui de Rome. Et de cestui en bailla bulles et le exempta de toutes juridictions et y donna de grandes indulgences et pardons.

18.    Entrée du duc à Dijon

Comme le duc de Bourgoingne, aprez ce qu’il eust prins congié du pape, s’en vient a Dijon joieusement. Et au devant de lui allerent les processions en belles ordonnances et les bourgoys de la ville en grans noblesces, lequel les accepta tres agreablement. 

19.    Visite ducale du chantier de l’hôpital

Comme le duc de Bourgoingne, aprez ce qu’il fut arrivé a Dijon, vient visiter la place en laquelle il vouloit edifier son hospital. Et illecques fit venir massons, charpentiers et aultres gens pour lui conseiller la manière comme ledit hospital se edifieroit.

20.    Le duc remet aux religieux du Saint-Esprit les bulles pontificales

Comment le duc de Bourgoingne, aprez ce qu’il eust edifié ledit hospital, ordonna illecques ung maistre et pluseurs religieux, pour illec servir Dieu et les povres, et les mist a l’especialle garde et protection de lui et ses successeurs en leur baillant les bulles que le pape lui avoit baillées.

21.    Visite du duc Philippe le Bon et de la duchesse Isabelle de Portugal à l’hôpital de Dijon

Comment messire Phelippe duc de Bourgoingne, de Brabant, de Lothry, de lambourc et de Luxembourc, comte de Flandres, d’Artoys, de Bourgoingne palatin, de Hainaut, de Hollande, de Zelande et de Namur, marquis du Saint Empyre, seigneur de Frise, de Salins et de Malines, ensemble de dame Ysabeau de Portugal sa compeigne, visiterent ledit hospital par grant devocion et illecques firent leurs grandes omosnes.

22.    Chapitre général de l’ordre du Saint-Esprit à Rome, à l’occasion de l’année sainte 1450

Comment toute l’ordre du Saint-Esperit, en leur chappitre general a Rome au jour de Penthecouste, se presenta par devant le pape Nicolas V, l’an jubilé mil quatre cens cinquante, auxquelz ledit pape reconforma tous leurs privileges et indulgences et les receupt joieusement.

 
> Consulter le document