archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Août - L'hôtel Dieu de Beaune

123 H 1252Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir un compte de Jean Bar, commis du chancelier Nicolas Rolin, portant essentiellement sur la construction de l'Hôtel-Dieu de Beaune, 1er juillet-31 août 1448.

Jean (dit Jeannot) Bar a succédé comme maître et gouverneur de l'Hôtel-Dieu à André du Vernoy, qui fut en fonction de 1443 (date de création de l'Hôtel-Dieu) à 1447 mais dont les comptes de construction ont disparu. Ceux de Jean Bar, qui couvrent la période du 10 juin 1447 au 31 août 1448, sont en revanche conservés. C'est la seconde partie de son compte ou "compte deuxième" qui est ici présentée, portant sur les recettes et dépenses faites durant les deux derniers mois de sa charge. Les recettes provenaient surtout d'une rente de 1000 francs assignée sur la vente du sel de la saunerie de Salins.

Archives départementales de la Côte-d'Or, fonds de l'Hôtel-Dieu de Beaune (dont l'essentiel est conservé aux hospices même à Beaune), 123 H 1252, cahier de 16 folios papier (30,5 x 22 cm), au fol. 1. Pierre Jugie, La construction de l'Hôtel-Dieu de Beaune, 1443-vers 1500, dans La splendeur des Rolin : un mécénat privé à la Cour de Bourgogne, table ronde, 27-28 février 1995, 1999, p. 101-110 ; l'auteur envisage d'éditer les comptes de Jean Bar.
 

> Consulter le document grand format