archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Octobre - Lacordaire (1802-1861)

34 J 58Ce mois-ci, nous vous proposons de découvrir la dernière lettre de Lacordaire à son ami Foisset depuis Sorèze datée du 23 octobre 1861.

Théophile Foisset eut un rôle décisif dans le retour à la foi catholique de son condisciple à la Faculté de droit de Dijon, Henri Lacordaire. Devenu dominicain, le Père Lacordaire devait garder jusqu'à sa mort une vive amitié pour Foisset, entretenue pendant près de quarante ans par une correspondance assidue. A Sorrèze (Tarn) où il s'était retiré, Foisset vint exprès de Bougogne rendre à son mai, quelques semaines avant la mort de celui-ci (21 novembre 1870), une ultime visite, dont le malade remercie ici Foisset dans une lettre que sa faiblesse ne lui a permis que de signer. Il y fait allusion à son ouvrage posthume dont il est en train de dicter un chapitre : Notice sur le rétablissement en France des Frères Prêcheurs. Foisset rédigea ensuite une Vie du R.P. Lacordaire (1870), qui est peut-être la plus belle oeuvre sortie de sa plume.
 
Archives Départementales de la Côte-d'Or, fonds Foisset (entré en 1989), 34 J 58 (24,5 x 19 cm).Th. Foisset, Vie du R.P.Lacordaire, 1870, t. II, p. 428-447.

 
> Consulter le document grand format