archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Document 12 - Epitaphe de Catarino Cavos

Epitaphe(après 1840).— Saint-Pétersbourg, Laure Saint-Alexandre Nevski, Cimetière Tikhvine.

 

Traduction : 
Ici se trouve

Catarino
Cavos
chevalier de 4e classe
de l’ordre impérial de Saint-Wladimir,
né à Venise le 30 octobre
1775,
mort à Saint-Pétersbourg le 28 avril
1840

 

TombeCommentaire : 
Catarino Cavos, compositeur vénitien, a enseigné et dirigé la musique à Saint-Pétersbourg à partir de la fin du XVIIIe siècle. Sa tombe est située dans le même cimetière que celle de Dostoïevski, Rimsky-Korsakov et Tchaïkovsky. 

 

Point de grammaire : le locatif
Le locatif est un ancien cas qui ressemble, et prend la forme du génitif. On l’emploie pour les noms de villes et de petites iles de la première et deuxième déclinaison au singulier pour répondre à la question Ubi ? Où (où es-tu ?)[1]
 
Exemple : Sum Romae, je suis à Rome
                   Sum Lugduni, je suis à Lyon
 
Mais par contre on emploiera l’ablatif pour : 
Sum Venetiis, je suis à Venise   (car le nom Venetiae, arum est un nom féminin de la première déclinaison, mais pluriel)       
Obiit Petropoli, il mourut à Petersburg (car le nom Petropolis, i est un nom masculin singulier, mais de la troisième déclinaison)

 

> version imprimable