archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

Les Archives départementales seront fermées au public du mercredi 25 décembre 2019 au mercredi 1er janvier 2020 inclus.
En raison de problèmes techniques, les messages de signalement d'erreur envoyés du 16 au 20 novembre 2019 n'ont pu être délivrés aux Archives départementales. Nous vous invitons à réitérer votre demande. Merci de votre compréhension.

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Octobre - Fortifications d’Auxonne

12 FI 106-01Auxonne, ville-frontière entre la Bourgogne et la Franche-Comté, entre la France et l’Espagne, reçut à partir de 1673 des fortifications dont on peut encore voir des traces dans la ville actuelle. Les Archives départementales ont acquis, en juillet 2018, un ensemble de plans très soignés d’Auxonne après les travaux – au moment où, la Franche-Comté devenant française, ceux-ci perdaient leur intérêt…


Auxonne, petite cité bourguignonne sur la rive gauche de la Saône, était une ville-frontière et une tête de pont en pays comtois. La Franche-Comté étant fort disputée entre France et Espagne au XVIIe siècle, Louis XIV décide d’y établir une fortification bastionnée. Les travaux, qui furent menés entre 1673 et 1679 par François de la Mothe-Villebers, comte d’Aspremont, sont rapidement rendus inutiles par la conquête française de la Franche-Comté, laquelle fut définitive en vertu du traité de Nimègue (1678). De sorte que le complément de fortifications prévu par Vauban en 1679, qui n’apparaît pas ici sur les plans mais que l’on connaît par d’autres plans, ne se fit pas. La Saône cessait d’être une frontière, mais Auxonne continue d’être une ville de garnison. 

12 Fi 106-02
Les plans réalisés autour de 1680 montrent non seulement la ville (avec le détail de ses bâtiments et de ses jardins) et ses fortifications, mais aussi les paroisses environnantes, avec un projet de circonvallation pour donner aux villages environnants une première protection.


Recueil relié (documents 1 à 12)
1. Carte par masse de culture des environs d’Auxonne ; encre et aquarelle (bleue, jaune, verte, rouge). Au centre de la carte, Auxonne représentée par ses fortifications (sans le détail de la ville) et ses faubourgs ; la Saône et ses îles ; Labergement-lès-Auxonne, Tillenay, Villers-les-Pots, Athée et le hameau de Lorey (commune d’Auxonne) ; 55,7 x 41 cm ; vers 1680.
2. « Remarques touchant la situation d’Auxonne, le pais qui l’environne et la fortiffication que Sa Majesté y a faict adjouster depuis l’année 1673, ensemble ce qui pourroit estre pratiqué dans la deffense de cette place en cas de siège » ; mémoire manuscrit de 25 pages, qui renvoie aux figures contenues dans les documents 4 à 11. Chapitres : « Premiere attaque sur le front qui regarde Gray » ; « Seconde attaque sur la teste qui regarde Chaalons ». L’objet de ce mémoire est d’expliquer comment soutenir un siège, que l’ennemi vienne du nord-est (front de Gray) ou du sud-ouest (front de Chalon). En marge, on trouve des chiffres renvoyant à des lieux décrits dans le document n° 12 ; vers 1680.
3. Dessin sommaire à l’encre et à l’aquarelle montrant les « palissades » (des sortes de pals) permettant de protéger la ville ; 39 x 26 ; vers 1680.
12 Fi 106-034. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : canons et boulets (figures 1 à 10) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
5. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : affûts de canon (figures 11 à 17) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
6. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : affûts de canon (figures 18 à 29) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
7. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : affûts de canon (figures 30 à 52) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
8. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées ; avec deux légendes sommaires en allemand (« Profil nach der Linie » : « Coupe de l’axe… ») : plans et coupes des casemates (figures 53 à 61) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
9. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées ; avec trois légendes sommaires en allemand (« Profil nach der Linie » : « Coupe de l’axe… ») : plans et coupes des casemates (figures 62 à 65) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
10. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : détails des ouvrages de fortification et de circonvallations (figures 66 à 83) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
11. Planches détaillant l’artillerie et les ouvrages de fortification; dessin à l’encre et au lavis, très précis, avec les ombres portées : détails des ouvrages de fortification  et de circonvallations (figures 84 à 100) ; 26 x 39 ; XVIIIe siècle.
12. Plan d’Auxonne ; à l’intérieur des fortifications : bâtiments en rouge, jardins en vert ; les maisons des faubourgs sont en vue cavalière ; un soin particulier est naturellement apporté aux détails des fortifications ; les chiffres (de 1 à 44) renvoient aux lieux et points cités dans le document n° 2 ; plan détaché de son onglet, mais qui faisait originellement partie du recueil ; 56,3 x 42,5 ; vers 1680.

12 Fi 106-04Pièces volantes (documents à 13 à 17)
13. Demi-plan de circonvallations ; encre et aquarelle ; dessins sommaire ; fin XVIIe siècle ; 44,7 x 60.
14. Canon dessiné sous deux angles ; encre sur calque, collé sur papier ; signé « François ? » ; XIXe siècle ; 25 x 36.
15. Plan d’Auxonne ; pas de détail de la ville ; dessin des fortifications ; Saône et Brisotte ; 1673 ; 27,5 x 35,6.
16. Plan d’un jardin comprenant un bassin carré ; encre et aquarelle verte ; XVIIe siècle ; 21,5 x 16,8.
17. Plan par masses de cultures « d’Auxonne avec les lignes de circonvallation qu’on peut y faire » ; encre et aquarelle (verte, jaune, rouge et bleue) ; la Saône avec ses îles et la Brisotte ; Labergement-lès-Auxonne (hors-cadre), Tillenay, Villers-les-Pots, Athée (avec un moulin à vent) ; Notre-Dame-de-la-levée (commune de Villers-les-Pots) ; hameaux des Granges-Hautes (« Granges en haut »), des Granges-basses (« Granges en bas »), de La Cour, de Lorey, de Clos-Minot (« Clomino) et de Richebourg (commune d’Auxonne) : le projet de circonvallation englobe tous ces lieux sauf Labergement-lès-Auxonne et Athée ; 3e quart du XVIIe siècle ; 47,5 x 61 ; déchirures dans les marges avec atteinte au coin inférieur gauche.


Achat Bonnefoi Livres anciens (3, rue de Médicis 75006 Paris), Catalogue n° 183 notice n° 64 ; 16 juillet 2018 
3000 euros


Sources complémentaires internes : 12 Fi 106-05
45 F 56/14 : plan des fortifications de la ville (XVIIIe siècle)
C 3883/2 : deux plans de la ville (après 1759)
2 Fi 81 : Vue d'Auxonne et de ses fortifications depuis la Saône (milieu XVIIIe siècle-milieu XIXe siècle)
3 P PLAN 41 : plans du cadastre napoléonien (1824)
PM 918 : plan d’alignement (1840)

 

> télécharger la brochure