archives.cotedor.fr

Archives départementales de la Côte-d'Or

À compter du lundi 3 mai, les salles de lecture rouvrent leurs portes au public :
La salle de lecture de la rue Jeannin est ouverte au public du lundi au vendredi, de 8 h 30 à 12 h et de 13 h 30 à 17 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, la veille à 15 h 30 au plus tard (
archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).
La salle de lecture de l’annexe Quai Gauthey est ouverte au public le vendredi matin de 9 h à 12 h. La consultation des archives se fait uniquement sur inscription, avec réservation des documents, le jeudi précédent à 15 h 30 au plus tard (archives@cotedor.fr ou 03 80 63 66 98).

Vous êtes ici : Archives départementales de la Côte-d'Or /

Janvier-Février - Effervescence culturelle « en région »

L’Académie de théâtre de l’Auxois (1983-1989)

 

Vue générale de Semur-en-Auxois en 1986Dans les années 1980, une association dynamique multiplie les événements culturels dans l’Auxois et dans toute la haute Côte-d’Or : théâtre, danse, cirque, musique classique ou contemporaine, stages à destination des jeunes et des adultes, festival annuel « Scènes en découverte ».
Un public de tous âges et enthousiaste répond présent : dans l’Auxois des années 1980, c’est déjà la « culture pour tous ».

Préparation de spectacle à la carrière de Semur-en-Auxois en 1986Le fonds de l’Académie de théâtre de l’Auxois (coté 210 J) nous a été confié en février 2020 par l’association des Amis de Semur-en-Auxois.
Il a ensuite été classé par la promotion de Master 2 professionnel archives lors de trois journées intitulées « Les archives du grenier à internet » qui ont eu lieu entre le 7 et le 9 octobre 2020.

« Baracadélis » en 1988.« Baracadélis » en 1988.
« Le bal de la contemporaine » dans la cour de la mairie en 1985« Le bal de la contemporaine » dans la cour de la mairie en 1985. « La surprise de l’amour » de Marivaux« La surprise de l’amour » de Marivaux.

 

Marcel Bozonnet dans le théâtre de Semur-en-AuxoisPlusieurs éléments liés au contexte local vont permettre l’émergence et le développement de cette association. Tout d’abord son créateur, Marcel Bozonnet, sociétaire de la Comédie française et enfant de Semur-en-Auxois. Ayant débuté sa carrière au milieu des années 1960 à Lyon puis à Paris, il rencontre de nombreuses personnalités du monde du théâtre (Alain Crombecque, Patrice Chéreau, Jean-Marie Villégier et François Regnault, pour ne citer qu’eux) grâce auxquelles il bénéficiera d’un solide réseau pour organiser à Semur-en-Auxois des représentations exigeantes.

Article du journal « Libération » du 12 août 1983 au sujet de M. Bozonnet et de son festivalArticle du journal « Libération » du 12 août 1983 au sujet de M. Bozonnet et de son festival.

 

M. Bozonnet va alors proposer son projet à Robert Morlevat, maire septuagénaire de Semur-en-Auxois depuis 1937 sensible à la culture, qui va alors lui faire confiance.

Maurice Baquet, Robert Morlevat et Berthe Bigo lors d’une remise de médaille en 1984Maurice Baquet, Robert Morlevat et Berthe Bigo lors d’une remise de médaille en 1984,
S. Heysmann (photographe) (Association des amis de Semur-en-Auxois).

 

Enfin, pour les besoins de ses représentations et de ses répétitions, le festival a besoin d’une structure : ce sera le théâtre de Semur-en-Auxois, construit dans les années 1840 pour remplacer la salle des fêtes, détruit par un incendie en 1901 puis reconstruit en 1904. Il accueille alors différents spectacles jusque dans les années 1950 avant d’être abandonné pendant 20 ans. C’est le festival « Scènes en découverte » qui, au milieu des années 1980, encourage la municipalité à rénover ce lieu. Intégré dans le paysage culturel Semurois depuis près de deux siècles, c’est une figure majeure du patrimoine de la ville ainsi qu’un symbole du dynamisme de la culture.

Note au sujet du théâtre préparée à l’occasion de la visite de François Mitterrand à Semur-en-Auxois le 31 juin 1986Note au sujet du théâtre préparée à l’occasion de la visite de François Mitterrand à Semur-en-Auxois le 31 juin 1986.

Réhabilitation du théâtre dans les années 1980Réhabilitation du théâtre dans les années 1980.

Le théâtre en 2020 Le théâtre en 2020
Le théâtre en 2020 (Association des amis de Semur-en-Auxois).

 

Au niveau national le début des années 1980 coïncide bien entendu avec l’arrivée de la gauche au pouvoir et de Jack Lang au ministère de la Culture. Le triplement de son budget et un engagement politique fort vont permettre une décentralisation et une démocratisation culturelles.
La région va également jouer un rôle en tant que relais de cette politique nationale en organisant par exemple des « états généraux » de la Culture, en augmentant de plus de 30 % son budget culturel, soutenant ainsi la création partout sur le territoire.

Article de Michel Huvet dans le « Bien public » du 15 janvier 1983 au sujet des États généraux de la Culture au Conseil RégionalArticle de Michel Huvet dans le « Bien public » du 15 janvier 1983 au sujet des États généraux de la Culture au Conseil Régional.

 

C’est donc grâce à cet « alignement des planètes » qu’un nombre important de spectacles seront organisés et que des étoiles montantes, futures grandes célébrités, viendront jouer à Semur-en-Auxois. C’est le cas par exemple de Kristin Scott Thomas ou de François Morel.

Kristin Scott Thomas à Semur-en-Auxois en 1983Kristin Scott Thomas à Semur-en-Auxois en 1983, Dominique Lefevre (photographe). La lune déclinante sur 4 ou 5 personnes qui dansent avec Kristin Scott Thomas (à gauche) et Geneviève RometLa lune déclinante sur 4 ou 5 personnes qui dansent avec Kristin Scott Thomas (à gauche) et Geneviève Romet, Dominique Lefevre (photographe).
François Morel jouant « Tandis que j’agonise » de W. Faulkner en 1985François Morel jouant « Tandis que j’agonise » de W. Faulkner en 1985. François Morel en répétition (1985)François Morel en répétition (1985).

 

Les représentations et autres festivals sont un succès, en partie grâce à la grande couverture médiatique qui accompagne le mouvement. Les nombreuses et volumineuses revues de presse présentes dans le fonds témoignent de cette vitalité.

Article du « Bien Public » du 21 juin 1984Article du « Bien Public » du 21 juin 1984.

Programme du 6e festival  (1988)Programme du 6e festival  (1988).

Affiche du 6e festival de Semur-en-Auxois de 1986Affiche du 6e festival de Semur-en-Auxois de 1986.

 

Aire d’intervention de l’Académie de théâtre en 1986 Comme le mettent en avant la carte et les chiffres issus du fonds, l’Académie rayonnera bien plus loin qu’à Semur-en-Auxois (Arnay-le-Duc, Beaune, Dijon, Châtillon-sur-Seine…) et touchera un large public (10 000 spectateurs lors du festival de l’été 1986).
Carte postale « Scènes en découverte »Carte postale « Scène en découverte ».

 

En 1989, le changement de municipalité entraîne l’arrêt des subventions et handicape ainsi la programmation. En 1990 c’est la fin des activités de l’association et sa dissolution.

Courrier d’Hubert Euvrard à l’attention du maire de Semur-en-Auxois en 1989Courrier d’Hubert Euvrard à l’attention du maire de Semur-en-Auxois en 1989.

 

L’orientation « jeunesse » de l’association qui a travaillé de nombreuses fois avec les établissement scolaires locaux, a laissé très certainement d’excellents souvenirs (voire la naissance de certaines vocations) chez les jeunes de haute Côte-d’Or et ce, dans un territoire rural moins bien pourvu d’équipements culturels que les centres urbains. Aujourd’hui encore, la section spécialisée du lycée Anna-Judic de Semur-en-Auxois continue de former des jeunes à la pratique théâtrale et organise des représentations à l’attention du public dans la salle « Marcel Bozonnet ».

Stage de clown à l’attention des enfants Stage de clown à l’attention des enfants
Stage de clown à l’attention des enfants.
Lise Visinand dans « Comédiennes d’un certain âge » mis en scène par D. Pitoizet dans l’ancienne gare de Semur-en-AuxoisLise Visinand dans « Comédiennes d’un certain âge » mis en scène par D. Pitoizet dans l’ancienne gare de Semur-en-Auxois (s. d.). Nohiko Umewaka lors d’un spectacle de Nô au théâtre de Semur-en-Auxois en 1984Nohiko Umewaka lors d’un spectacle de Nô au théâtre de Semur-en-Auxois en 1984, S. Heysmann (photographe).
Concert de musique du XVIIIe siècle en 1986Concert de musique du XVIIIe siècle en 1986. Kristin Scott Thomas dans « La lune déclinante sur 4 ou 5 personnes qui dansent »Kristin Scott Thomas dans « La lune déclinante sur 4 ou 5 personnes qui dansent », Dominique Lefevre (photographe).

 

Archives départementales de la Côte-d’Or
210 J
Fonds « Académie de théâtre de l’Auxois »

> Consulter la brochure